italia inglese francese tedesco tedesco giapponese
 hotel fasano
  Lecce et son style baroque
Chef-lieu du Salento, Lecce est une ville de grand charme qui éveille de la surprise et de l’admiration pour la noblesse de ses parlais et à la beauté indiscutable de ses églises. Nous pouvons sans aucun doute la considérer comme une des capitales historiques de l’art baroque qui prend ici une connotation très originalea.



freccetta
Réserve ton séjour
ou appelle le
+39.080.489.7307
info@masseriasalamina.it




La ville aux origines messapiennes conserva la propre indépendance en résistant à l’expansion tarentine du IIIème siècle av. J.-C. et fut conquise par les Romains en prenant d’abord le nom de Lupiae et ensuite, quand le centre fut déplacé de 3 kilomètres à nord-est du noyau primitif, le nom de Licea ou Litiun.

Lecce
fut nommée pendant le cours du temps l’ “Athènes des Pouilles” et également la “Florence Baroque” pour la beauté de ses monuments. L’on dit que la ville a été fondée par un descendant de Minosse avec Rudiae, dont il reste des restes de routes et des morceaux de vaisselle. Pendant la domination des romains, Lecce fut fortifiée contre les attaques possibles des envahisseurs .
Les témoignages de la période romaine peuvent être retrouvés également dans la route qui relie Brindisi à Lecce, dans les restes du théâtre et dans l’amphithéâtre de la première moitié du IIème siècle ap. J.-C., qui se trouvent dans le centre habité. L’amphithéâtre romain fut découvert en 1929 et réexhumé seulement en partie, et accueille pendant l’été des spectacles classiques et d’autres événements théâtraux
 



Dans le passé, quatre portes renfermaient la ville antique. Aujourd’hui, il n’en reste que trois : Porta Napoli ou Arc de Triomphe, la plus antique, construite en 548 en honneur de Carlo V ; Porta Rudiae, construite en 1703, surmontée par les statues de Saint Oronce, San Domenico et Santa Irene ; Porta San Biagio du XVIIIème siècle.

Parmi les monuments romans, nous vous rappelons : l’Eglise et le Couvent des SS. Niccolò et Cataldo, à l’entrée du cimetière, dont la façade a été refaite avec un goût baroque durant le XVIIIème siècle ; le Monastère bénédictin de S.Giovanni Evangelista, qui accueille les sœurs en isolement ; la Petite Eglise de S. Maria d’Aurio, du XIIème siècle. Les deux tours cylindriques, celles de Belloluogo, qui possède une petite chapelle riche en fresques, et celle du Parc, remontent à l’époque angioine. Les routes droites et les murs du bastion dotés d’artillerie, furent réalisés entre le Quatorzième et le Quinzième siècle. Le Château fut construit entre 1539 et 1549 sur des fortifications normandes déjà présentes. D’autres magnifiques Palais dont ceux appelés Adorno, Vernazza Castromediano, Spada, Saraceno et Sedile, appartiennent également au XVIème siècle
Lecce Salento
Pendant le Quinzième siècle, les représentants patriciens, de la haute bourgeoisie et du clerc, érigèrent des constructions religieuses de plus en plus belles avec la pierre locale, un calcaire blanchâtre ou jaunâtre mou que l’on peut travailler facilement, qui durit au contact avec l’air et prend avec le temps une couleur dorée chaude. Les monuments qui caractérisent le baroque de Lecce, qui superpose des triomphes de fleurs, de fruits et d’animaux exotiques avec une attention particulière pour le goût du minutieux et de l’ornement, naquirent du travail de cette pierre.

Piazza Duomo renferme, comme une embrassade, la Cathédrale, avec la Cloche, le Séminaire Episcopal, la Bibliothèque, le Musée Diocésain et l’école de Sciences Religieuses et le Palais Episcopal. Pendant le XVIIème siècle, après avoir démoli la porte d’entrée de la place, l’on a réalisé les propylées, qui sont presque une invitation à entrer, rester et savourer le charme artistique et magique de la place.
 
Lecce -Salento
  Agriturismo Masseria Salamina Lecce e il suo barocco
Masseria Salamina, 72010 Pezze di greco Fasano (Brindisi) - ITALY 
info@masseriasalamina.it tel.+39.080.489.7307 - fax. +39.080.489.8582 - P.IVA 03956760726
Karen Brown's Guides, www.karenbrown.com credit | site map